Navigation – Plan du site
111
Deschamps, Stéphane, Fichet de Clairefontaine, François et Stronach, David

Stéphane Deschamps, François Fichet de Clairefontaine, David Stronach. Erebuni: The environs of the temple of Haldi during the 7th and the 6th centuries BC

Compte-rendu réalisé par Sébastien Gondet
Référence(s) :

Stéphane Deschamps, François Fichet de Clairefontaine, David Stronach. « Erebuni: The environs of the temple of Haldi during the 7th and the 6th centuries BC ». Aramazd - Armenian Journal of Near Eastern Studies, 6(2), 2011, p. 121-140.

Texte intégral

1Les directeurs des missions américaine et franco-arménienne et sur le site d’Erebuni présentent dans cet article une synthèse et des interprétations croisées des résultats obtenus dans le cadre de leurs programmes respectifs de fouilles, construits pour être complémentaires, lancés en 2007 pour le premier et en 2008 pour le second. Leurs travaux se sont concentrés sur deux des éléments centraux du vaste programme architectural de la forteresse royale urartéenne d’Erebuni : la grande salle hypostyle et, au niveau de son angle sud-est, le temple de Haldi. Plusieurs tranchées ont été ouvertes par les deux équipes sur et autour de ces deux monuments pour mieux comprendre leur fonction, leur chronologie et leurs aménagements périphériques.

2Les grandes campagnes de fouilles soviétiques passées ont établi un scénario de l’occupation du site structuré en trois grandes étapes : une fondation de la forteresse au cours de la première moitié du VIIIe s. av. J.-C. (construction du temple), un abandon après la chute d’Urartu au milieu du VIIe, une réoccupation et un réaménagement profond du site à l’époque achéménide à partir du milieu du VIe (construction de la grande salle hypostyle sur le modèle de celles connues en Perse). Or, une étude plus fine des niveaux d’occupation post-urartéens préservés par les fouilles et restaurations soviétiques des années 1950 permet de mettre au jour une histoire beaucoup plus complexe du site, en particulier au cours de la phase de transition Urartu-Achéménide.

3Des informations importantes ont été obtenues sur le temple de Haldi, les données de fouilles permettent de reconsidérer les circulations autour de ce monument en lien avec la construction de la salle hypostyle au nord que les AA. proposent de dater de la période de transition Urartu-Achéménide. Erebuni constituerait donc le chaînon manquant entre les grandes salles à colonnes mèdes du VIIIe s. et celles des sites achéménides royaux de Perse construite au cours de la seconde moitié du VIe. Les AA. soulignent par ailleurs qu’aucune trace d’occupation achéménide n’a pu être mise en évidence dans la forteresse. Cette occupation reste toutefois attestée par la découverte, déjà ancienne, de trois rhytons en argent au pied de la colline de la forteresse (Voir c.r. n° 110 de cette même rubrique 3-2-2). Ce nouveau scénario de l’histoire du site a depuis été rediscuté en détail par L. Khatchadourian (Voir c.r. n° 114 de cette même rubrique 3-2-2).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Gondet. Deschamps, Stéphane, Fichet de Clairefontaine, François et Stronach, David, « Stéphane Deschamps, François Fichet de Clairefontaine, David Stronach. Erebuni: The environs of the temple of Haldi during the 7th and the 6th centuries BC », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 34-35-36 | 2016, document 111, mis en ligne le 30 juillet 2017, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/42112

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page