Navigation – Plan du site
18
Roustaei, Kourosh

Kourosh Roustaei. Archaeological survey of the Šāhrud area, Northeast Iran: A landscape approach

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Kourosh Roustaei. « Archaeological survey of the Šāhrud area, Northeast Iran: A landscape approach ». AMIT 44, 2012, p. 191-219.

Texte intégral

1La zone prospectée est l’étroit corridor est-ouest constitué du piémont du versant sud de l’Alborz jusqu’au bord de la dépression du désert salé dans lequel se perdent les cours d’eau. Elle reçoit moins de 200 mm de précipitations par an. Au cours de l’occupation entre le Néolithique acéramique (VIIe mill.) et l’époque islamique, se produit un changement : les zones sont longtemps localisées sur le bas des cônes alluviaux, là où l’eau était disponible dans les wādīs ou par des puits. À partir de l’époque achéménide, mais plus nettement aux époques parthe et sassanide, l’occupation se déplace vers aval, loin de l’extrémité des wādīs, dans une zone aux terres plus favorables à l’agriculture (voir les cartes). Selon l’A., cette nouvelle implantation est rendue possible par l’irrigation par qanāt. À l’époque islamique, les sites sont beaucoup plus nombreux et la relation de plusieurs d’entre eux avec un qanāt est avérée. Une pièce à verser au dossier de l’histoire et de la datation, encore très controversée, des débuts cette technique hydraulique emblématique de l’Iran.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Roustaei, Kourosh, « Kourosh Roustaei. Archaeological survey of the Šāhrud area, Northeast Iran: A landscape approach », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 34-35-36 | 2016, document 18, mis en ligne le 30 décembre 2016, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/41803

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page