Navigation – Plan du site
14
Ghasemi, Parsa

Parsa Ghasemi. Tal-e Khandagh (« Moated Mound »). A Military Structure in Ancient Fars

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Parsa Ghasemi. « Tal-e Khandagh (« Moated Mound »). A Military Structure in Ancient Fars ». Near Eastern Archaeology, 75/4, 2012, p. 240-251.

Texte intégral

1Ce nom générique (colline [entouré par un] fossé en général circulaire est donné à une série de sites archéologiques dans le Fars méridional et occidental. Un temps interprété comme un daḫme (Tour du Silence) pour celui de Sarmašhad par L. Trümpelman, ce type de relief représente en fait un établissement fortifié de 80 à 150 m de diamètre, entouré d’un fossé qui peut atteindre 30 m de largeur. Quelques sondages ont révélé un rempart en terre ou en briques crues. Le matériel trouvé alors dans ceux-ci et lors des prospections de surface permet de les dater de l’époque sassanide. L’A. propose de reconnaître dans ces constructions le siège de petites garnisons installées par le pouvoir royal pour assurer la sécurité locale. S’ils ressortissent d’une décision du pouvoir central, ils pouvaient aussi servir au contrôle de la population locale, et même de centre de collecte des taxes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Ghasemi, Parsa, « Parsa Ghasemi. Tal-e Khandagh (« Moated Mound »). A Military Structure in Ancient Fars », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 34-35-36 | 2016, document 14, mis en ligne le 30 décembre 2016, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/41796

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page