Navigation – Plan du site
103
Satee, Vijay

Vijay Satee. The Lion-Bull Motifs of Persepolis: The Zoogeographic Context

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Vijay Satee. « The Lion-Bull Motifs of Persepolis: The Zoogeographic Context ». Iranian Journal of Archaeological Studies, 2, 1, 2012, p. 75-84.

Texte intégral

1Les sculpteurs de Persépolis ont du s’inspirer de modèles vivants pour représenter le lion sur les bas-reliefs, car cet animal est encore présent dans l’Iran antique pour ne disparaître définitivement qu’au milieu du XXe s. Le taureau pose un autre problème : sa représentation sur les chapiteaux des résidences royales est du type Bos taurus, la variété domestique, la sculpture dans les scènes de combat avec le lion est proche de l’espèce Bos primigenius. Or, si la présence de ce dernier est attestée par des ossements dans des sites archéologiques du VIIe au IVe mill. av. J.-C., vivant, il n’est pas attesté plus tard, d’après les recherches actuelles. Sa représentation est cependant illustrée par d’autres supports contemporains, sceaux, rhytons, etc. On peut ajouter également la poterie peinte un peu antérieure. Une espèce sauvage devait encore exister.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Satee, Vijay, « Vijay Satee. The Lion-Bull Motifs of Persepolis: The Zoogeographic Context », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 34-35-36 | 2016, document 103, mis en ligne le 30 décembre 2016, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/41785

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page