Navigation – Plan du site
85
Askari Chaverdi, Alireza, Callieri, Pierfrancesco et Gondet, Sébastien

Alireza Askari Chaverdi, Pierfrancesco Callieri, Sébastien Gondet. Tol-e Ājori, a new monumental building in Pārsa: Preliminary cross interpretations from recent surveys and excavations works around Persepolis (2005-2012)

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

Alireza Askari Chaverdi, Pierfrancesco Callieri, Sébastien Gondet. « Tol-e Ājori, a new monumental building in Pārsa: Preliminary cross interpretations from recent surveys and excavations works around Persepolis (2005-2012) ». ARTA, 2013.006, 45 p.

http://www.achemenet.com/document/ARTA_2013.006-Askari-Callieri-Gondet.pdf

Texte intégral

1En 2008 débutait une mission italo-iranienne à Persépolis, avec pour but la reconstitution de l’habitat autour du site de Persépolis. L’activité de recherche archéologique fut accompagnée d’un atelier de restauration de la pierre. Sur le terrain a surtout été fait usage de prospections géophysiques, ainsi que du SIG (Système d’information géographique) et d’une banque de données pour le traitement des objets.

2Le site prospecté présenté dans cet article est Tol-e Ājorī situé à 3 km à l’ouest de Persépolis. Il est un des nombreux sites sur l’aire de Bāġ-e Fīrūzī et a été reconnu il y a longtemps pour avoir une surface couverte de fragments de briques vernissées, en général sans relief. La prospection magnétique a montré l’existence d’un bâtiment unique. Une première campagne de fouilles confirma l’existence d’un bâtiment carré de 30 m de côté avec une pièce centrale. 9 couches de briques vernissées sont encore intactes, les cinq inférieures sont brunes (?), les trois suivantes jaunes et la dernière blanche. Il est particulièrement intéressant de noter que ces briques, alors qu’elles sont monochromes, sont tout de même pourvues de marques d’assemblage. La construction du bâtiment se situerait en même temps que celle du palais de Suse sous Darius I. Reste à interpréter son plan insolite. Peut-être s’agissait-il d’une tour qui, à l’image des tours urartéennes, aurait pu être religieuse.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Askari Chaverdi, Alireza, Callieri, Pierfrancesco et Gondet, Sébastien, « Alireza Askari Chaverdi, Pierfrancesco Callieri, Sébastien Gondet. Tol-e Ājori, a new monumental building in Pārsa: Preliminary cross interpretations from recent surveys and excavations works around Persepolis (2005-2012) », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 34-35-36 | 2016, document 85, mis en ligne le 15 juillet 2016, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/41685

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page