Navigation – Plan du site
68
Stronach, David

David Stronach. Cyrus and the Kingship of Anshan: Further Perspectives

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

David Stronach. « Cyrus and the Kingship of Anshan: Further Perspectives ». Iran, 51, 2013, p. 55-69.

Texte intégral

1Parmi les titres que se donne le premier roi achéménide dans le Cylindre de Cyrus trouvé à Babylone, l’un est « roi de la cité d’Anshan », parmi d’autres comme « grand roi, roi de Babylone ». L’expression a donné lieu à beaucoup de spéculations sur la relation qu’entretenait ce roi avec l’ancien Elam, ou du moins avec le territoire d’Anshan, dont la ville éponyme semble désertée, en tout cas très peu importante. Pour certains, dont D. Potts, cette titulature et quelques autres sources (dont la Chronique de Nabonide, dernier souverain néi-babylonien vaincu par Cyrus) indiqueraient que l’empire perse était à l’origine un royaume anshanite. Pour l’A., au contraire, ce titre vise à appuyer sa légitimité, spécialement pour ses sujets babyloniens, qui connaissaient l’antique royaume d’Elam, au même titre que l’énumération de ses ancêtres exprimée pour l’ensemble des peuples soumis. On retrouve ce souci de légitimité de pharaon chez Darius sur le texte hiéroglyphique de sa statue, mais aussi par l’utilisation à Persépolis du cylindre de « Kurash l’Anzanite, fils de Teispes », grand-père du précédent.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Stronach, David, « David Stronach. Cyrus and the Kingship of Anshan: Further Perspectives », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 34-35-36 | 2016, document 68, mis en ligne le 15 juillet 2016, consulté le 27 mai 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/41648

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page