Navigation – Plan du site
65
Curtis, John et Tallis, Nigel

John Curtis, Nigel Tallis. The Horse. From Arabia to Royal Ascot

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

John Curtis, Nigel Tallis. The Horse. From Arabia to Royal Ascot. London, British Museum Press, 2012, 268 p. et de nombreuses illustrations.

Texte intégral

1Ce catalogue a accompagné une exposition avec nombre d’objets provenant d’Arabie Saoudite ce qui a encore une valeur de rareté. Au centre de cette exposition se trouvait l’histoire du cheval dans le monde méditerranéen et tout particulièrement dans le contexte de l’Arabie Saoudite à partir de sa domestication vers 3500 av. J.-C. Une des raisons de l’intérêt du cheval en Arabie Saoudite est la découverte à al-Maqar de petites sculptures en pierre – peut-être – chevalines et qui seraient préhistoriques selon le Département des Antiquités de Riyad. Dans le matériel exposé du Proche Orient ancien se trouvaient aussi quelques objets achéménides du British Museum – et non des moindres, puisque le charriot du trésor d’Oxus en faisait partie. Ce catalogue termine par l’apport des chevaux arabes à l’élevage chevalin en Grande Bretagne et l’engouement de ce pays pour le sport équestre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Curtis, John et Tallis, Nigel, « John Curtis, Nigel Tallis. The Horse. From Arabia to Royal Ascot », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 34-35-36 | 2016, document 65, mis en ligne le 15 juillet 2016, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/41642

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page