Navigation – Plan du site
465
Tazmini, Ghoncheh

Ghoncheh Tazmini. Khatamis Iran. The Islamic Republic and the Turbulent Path to Reform

Compte-rendu réalisé par Clément Therme
Référence(s) :

Ghoncheh Tazmini. Khatami’s Iran. The Islamic Republic and the Turbulent Path to Reform. Londres/New York, I.B. Tauris Publishers, 2009, 210 p.

Texte intégral

1L’A. développe une analyse de la présidence de Moḥammad Ḫātamī (1997-2005) qui met l’accent sur la dimension personnelle dans la mise en œuvre de son projet de réformes. En effet, la réflexion s’organise d’abord autour de la biographie du président réformiste « l’homme derrière le mouvement » (p. 9). Si l’A. reconnait les limites et l’ambigüité du bilan de l’action du président, elle attribue la responsabilité du caractère inabouti de l’action réformatrice de Ḫātamī à la nature du système politique de la République islamique. Cette analyse n’empêche pas l’A. de qualifier la République islamique de « théocratie démocratique » (p. 3). Cet ouvrage est basé sur des sources de première main et sur l’expérience de l’auteur en tant que chercheur auprès d’un think tank iranien (l’Institut Ravand). Les informations biographiques sur la jeunesse, la famille et la vie de Ḫātamī renforcent l’originalité de cet ouvrage. L’un des autres mérites de cette recherche est de contextualiser l’action politique de Ḫātamī dans le cadre des évolutions politiques internes à la République islamique. Son ascension a été favorisée par la prise de conscience des élites politiques de la République islamique, après la mort de l’Āyatollāh Ḫomeynī (1989), d’une réforme de la structure d’organisation des pouvoirs en République islamique afin de réduire les tensions entre l’Etat et la société. Enfin, l’A. explique qu’au-delà des contraintes institutionnelles, l’action réformatrice de Ḫātamī a été entravée par les limites inhérentes au programme politique des réformistes qui était exclusivement destiné à des clientèles politiques particulières. Selon l’A., ce programme politique ne prenait pas assez en compte les préoccupations des parties plus traditionnalistes de la société iranienne. En conclusion, l’A. espère que les aspirations d’une grande partie de la population à la mise en œuvre d’une « politique de normalisation » (p. 154), initiée par Ḫātamī, se substituera aux modes de gouvernance idéologiques et révolutionnaires qui régissent la prise de décision en République islamique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Clément Therme. Tazmini, Ghoncheh, « Ghoncheh Tazmini. Khatamis Iran. The Islamic Republic and the Turbulent Path to Reform », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 465, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/41078

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page