Navigation – Plan du site
454
Friedl, Erika

Erika Friedl. New friends: Gender relations within the family

Compte-rendu réalisé par Yoko Suzuki
Référence(s) :

Erika Friedl. « New friends: Gender relations within the family ». Iranian Studies, Special issue: On gender and sexuality. Vol. 42, n° 1, February 2009, p. 27-44.

Texte intégral

1Dans cet article, les relations internes aux familles, notamment celles entre les deux sexes opposés comme père-fille, époux-épouse, frère-sœur, sont examinées à partir d’informations recueillies sur le terrain. L’influence et l’autorité de l’un sur l’autre sont prises en compte comme critère des relations hiérarchiques. L’A. en conclut que la modernisation sociale, en particulier le dynamisme de l’individualisation idéologique, aboutit au remplacement des relations fondées sur l’autorité de l’un sur les autres par celles qui respectent l’autonomie de chacun. Au cours de cette transition, une nouvelle intimité amicale se crée entre les membres de la famille, en même temps que des conflits apparaissent parmi eux.

2L’argument de l’A. est convaincant : les problèmes autour du « gender » peuvent en effet être étudiés comme une issue pour la transformation sociale plutôt que comme le terreau stérile de polémiques dichotomiques, l’occident /vs/ l’islam ou le patriarcat /vs/ le féminisme.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yoko Suzuki. Friedl, Erika, « Erika Friedl. New friends: Gender relations within the family », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 454, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/41037

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page