Navigation – Plan du site
332
Jullien, Florence

Florence Jullien. Réseaux monastiques en Mésopotamie. À propos du pacte de Bar Qaiṭi

Compte-rendu réalisé par Rédaction
Référence(s) :

Florence Jullien. « Réseaux monastiques en Mésopotamie. À propos du pacte de Bar Qaiṭi ». Oriens christianus 93, 2009, p. 28-40.

Texte intégral

1Les fondations monastiques des disciples du « Père des moines de l’Orient », Abraham d’Izla (VIe s.), se sont souvent structurées en réseaux d’alliance, formant autant de relais d’influence de ce nouveau courant réformateur. Cette étude portera sur l’un de ces réseaux, dans la région du Singar. Le groupement d’anciens proches d’Abraham dans cette aire géographique nous permet de réévaluer et de comprendre les motivations ayant conduit à l’instauration du traité de Bar Qaiṭi fédérant plusieurs couvents syro-orientaux de la région en 598. Le fonctionnement de ce maillage monastique s’effectue en fait en relais de l’action dogmatique et disciplinaire menée par les moines réformés du Grand monastère, et conduite, à l’échelle de tout l’empire sassanide, par Babaï le Grand.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rédaction. Jullien, Florence, « Florence Jullien. Réseaux monastiques en Mésopotamie. À propos du pacte de Bar Qaiṭi », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 332, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 26 avril 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40847

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page