Navigation – Plan du site
197
Rahbar, Mehdi

Mehdi Rahbar. Histotical Iranian and Greek Relations in Retrospect

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Mehdi Rahbar. « Histotical Iranian and Greek Relations in Retrospect », in : S. M. R. Darbandi and A. Zournatzi, eds., Ancient Greece and Ancient Iran. Cross-Cultural Encounters, Athens, 1st International Conference (11-13 november 2006). Athens, National Hellenic Research Foundation - Cultural Center of the Embassy of the Islamic Republic of Iran - Hellenic National Commission for UNESCO, 2008, p. 367-372.

Texte intégral

1Très court article qui mentionne des documents les uns connus, comme la célèbre inscription d’Antiochos III à Nehāvand ou la borne milliaire en grec de Persépolis, les autres inédits mais malheureusement tout juste mentionnés et illustrés. À noter une nouvelle inscription en grec à Eyvān-e Karkhē près de Suse, que l’A. attribue aux chrétiens de la région au IVe s. ap. J.-C., mais qu’il faut dater du IIe s. av. J.-C., selon G. Rougemont. De la même région proviennent des chatons de bagues à l’iconographie grecque. Une anse d’amphore timbrée a été trouvée à Bīsotūn, un chapiteau de colonne en pierre de type corinthien à Nehāvand encore.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Rahbar, Mehdi, « Mehdi Rahbar. Histotical Iranian and Greek Relations in Retrospect », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 197, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 29 mars 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40568

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page