Navigation – Plan du site
172
Ḫosrowzāde, ‘Alīreḍā

‘Alīreḍā Ḫosrowzāde. Morūrī bar gūr-hā-ye sangčīn-e jonūb-e šarq-e Īrān / A Review of Cairn Burial of Southeastern Iran

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

‘Alīreḍā Ḫosrowzāde. « Morūrī bar gūr-hā-ye sangčīn-e jonūb-e šarq-e Īrān / A Review of Cairn Burial of Southeastern Iran ». Nāmeh-ye Pažuhešgāh, Nos. 20&21, Autumn 2007 & Winter 2008 [Spring 2009], p. 89-104 (English Summary p. 150).

Texte intégral

1Il est clair aujourd’hui que les tombes en cairn sont spécifiques du sud et du sud-est de l’Iran, ainsi que de la péninsule arabique orientale. Mais dans cette dernière région, ces constructions funéraires sont attestées très largement du 4e au 1er mill. BC et dans les premiers siècles de l’ère chrétienne. S’appuyant principalement sur les résultats d’une prospection dans la région de Bardsīr (province de Kermān), dont il donne des images des constructions et du matériel, l’A. met l’accent sur les cairns des périodes historiques, mais fait intervenir des témoins plus anciens sans beaucoup de distinction.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Ḫosrowzāde, ‘Alīreḍā, « ‘Alīreḍā Ḫosrowzāde. Morūrī bar gūr-hā-ye sangčīn-e jonūb-e šarq-e Īrān / A Review of Cairn Burial of Southeastern Iran », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 172, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40517

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page