Navigation – Plan du site
112
Rollinger, Robert et Henkelman, Wouter F. M.

Robert Rollinger, Wouter F. M. Henkelman. New observations on “Greeks” in the Achaemenid empire according to cuneiform texts from Babylonia and Persepolis

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

Robert Rollinger, Wouter F. M. Henkelman. « New observations on “Greeks” in the Achaemenid empire according to cuneiform texts from Babylonia and Persepolis », in : Pierre Briant, Michel Chauveau, éds., Organisation des pouvoirs et contacts culturels dans les pays de l’empire achéménide. Paris, De Boccard, 2009, p. 331-351. (Persika 14)

Texte intégral

1Les AA. revisitent les textes de Persépolis et les textes achéménides de Babylonie dans l’optique de la présence grecque. Les “Grecs”, au sens large de “population égéenne”, apparaissent dès le VIIIe s. dans les textes cunéiformes assyriens et babyloniens. Même si le nombre de “Grecs” ne fut jamais très élevé, il y eu un échange intense, largement indépendant de la situation politique globale, entre les populations et les cultures coexistantes. Les Grecs étaient non seulement engagés dans des chantiers navals et dans la construction, mais aussi dans l’administration perse. Ils jouèrent un rôle prépondérant dans le commerce des métaux, des matières premières, des textiles et des vêtements de luxe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Rollinger, Robert et Henkelman, Wouter F. M., « Robert Rollinger, Wouter F. M. Henkelman. New observations on “Greeks” in the Achaemenid empire according to cuneiform texts from Babylonia and Persepolis », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 112, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40408

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page