Navigation – Plan du site
109
Razmjou, Shahrokh

Shahrokh Razmjou. Persepolis: A Reinterpretation of Palaces and Their Function

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Shahrokh Razmjou. « Persepolis: A Reinterpretation of Palaces and Their Function », in : John Curtis, St John Simpson, eds., The world of Achaemenid Persia. History, Art and Society in Iran and the Ancient Near East. Proceedings of a Conference at the British Museum 29th September – 1st October 2005. London, I.B. Tauris in partnership with Iran Heritage Foundation, 2010, p. 231-245.

Texte intégral

1Les noms des différents bâtiments de Persépolis leur ont été donnés par les archéologues ; les uns comme Harem sont pure invention, d’autres comme Āpādānā n’apparaissent pas dans un texte de Persépolis, mais seulement dans l’inscription de l’apadana de Suse (A2Sa) et dans une construction inconnue de Hamadān. D’autres termes sont des traductions vagues ou au contraire trop précises des termes comme hadiš ou tačara qui ont été interprétés par « maison » ou « palais ». L’A. a raison de souligner qu’aucun des bâtiments ainsi qualifiés ne peut être résidentiel, mais de là, en résumant son PhD (Londres 2008), il réinterprète toutes les constructions comme liées à la religion, Āpa-dāna devenant lieu (dāna) de l’eau (āb) et de là temple d’Ānāhītā, alors que P. Lecoq (Les inscriptions de la Perse, p. 115) suggérait prudemment la présence d’un plan d’eau. Les personnages des bas-reliefs des palais portent des objets qui, petits animaux et vases à liquides, devenant des offrandes, sont considérés comme des prêtres, et les « palais » des lieux d’activités rituelles ou palais-temples. Les objets retrouvés dans la Trésorerie comprenaient des dizaines de mortiers et pilons en pierre, tous deviennent des objets rituels. Il est sain de remettre en cause les appellations traditionnelles, infondées à Persépolis, mais l’interprétation du tout religieux n’emporte pas l’adhésion.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Razmjou, Shahrokh, « Shahrokh Razmjou. Persepolis: A Reinterpretation of Palaces and Their Function », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 109, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 24 mai 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40404

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page