Navigation – Plan du site
92
Lemaire, André

André Lemaire. Un nouveau type d’inscription phénicienne

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

André Lemaire. « Un nouveau type d’inscription phénicienne ». Trans. 37, 2009, p. 89-97.

Texte intégral

1Il s’agit de cinq inscriptions parues dans le dernier volume de R. Stucky sur le temple d’Eshmun de Sidon (Antike Kunst, Beiheft 19, Bâle 2005, (cf. Abs. Ir.29, 2006, n° 91) et que l’A. reprend en détail. Ces palindromes, souvent appelés « carrés magiques » et qui ont été mis au jour il y un peu plus d’un siècle, n’avaient pas encore suffisamment attiré l’attention. Les deux inscriptions les mieux conservées ont été gravées de part et d’autre d’une dalle de marbre. On peut les dater entre 400-350 av. J.-C. L’influence grecque ne se retrouve que dans la lecture en boustrophédon. Les noms lisibles sont ceux de ‘ŠTRT (Ashtarte) et de ŠMŠ’R (Shamash et ’R qui est un appellatif divin). Les autres lignes sont conjecturales et comprennent vraisemblablement des noms et des attributs divins. Mieux que de « carrés magiques », il s’agit de jeux intellectuels.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Lemaire, André, « André Lemaire. Un nouveau type d’inscription phénicienne », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 92, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 28 mai 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40354

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page