Navigation – Plan du site
72
George, A. R.

A. R. George. Xerxes and the Tower of Babel

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

A. R. George. « Xerxes and the Tower of Babel », in : John Curtis, St John Simpson, eds., The world of Achaemenid Persia. History, Art and Society in Iran and the Ancient Near East. Proceedings of a Conference at the British Museum 29th September – 1st October 2005. London, I.B. Tauris in partnership with Iran Heritage Foundation, 2010, p. 471-480.

Texte intégral

1Dans la vieille querelle sur le rôle de Xerxès dans la destruction de la ziqqurat de Babylone, à l’occasion de la révolte de 486, l’A. estime que l’Achéménide est responsable de l’opération. Il en veut pour preuve l’un des (nombreux) cylindres inscrits de Nabuchodonosor (début du VIe s. av. n.è.), qui fut retrouvé dans les fouilles de Suse, objet de butin ou de symbole de victoire sur les révoltés. Or Xerxès n’aurait pu trouver ce document qui, comme les autres, devait être enfoui dans les fondations ou le soubassement sans creuser celles-ci. On connaît pourtant de nombreux cas de piété de rois mésopotamiens qui recherchent de tels documents pour reconstruire un sanctuaire à l’identique et réenfouir les dépôts. La question demeure entière.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. George, A. R., « A. R. George. Xerxes and the Tower of Babel », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 72, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 25 mai 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40273

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page