Navigation – Plan du site
60
Erlich, Adi

Adi Erlich. Clay Rhyta from Maresha

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

Adi Erlich. « Clay Rhyta from Maresha ». Trans. 37, 2009, p. 81-88.

Texte intégral

1Plusieurs dizaines de rhytons en terre cuite ont été découverts dans les habitations et les cavernes sous-jacentes lors des fouilles à Maresha (Marisa, Tel Sandahanna, Israël). Qui s’intéresse aux rhytons en Israël, se réfèrera à cet article qui en présente les différents types : partie animale en forme e.a. d’un cheval – plutôt perse-achéménide – ou d’un dromadaire – innovation locale. La seule figuration anthropomorphe et grecque représente Athéna. Contrairement à tous les autres rhytons découverts jusqu’à présent en Israël, ceux de Maresha ne datent pas de l’époque achéménide mais de l’époque hellénistique. Néanmoins, ils présentent un mélange inédit d’éléments achéménides, grecs et locaux qui reflètent une culture symbiotique dans l’est hellénistique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Erlich, Adi, « Adi Erlich. Clay Rhyta from Maresha », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 60, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 27 avril 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40250

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page