Navigation – Plan du site
42
Briant, Pierre et Chauveau, Michel

Pierre Briant, Michel Chauveau (éds.). Organisation des pouvoirs et contacts culturels dans les pays de l’empire achéménide

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Pierre Briant, Michel Chauveau (éds.). Organisation des pouvoirs et contacts culturels dans les pays de l’empire achéménide. Paris, 2009, 428 p. (Persika, 14)

Texte intégral

1L’aire géographique privilégiée dans ce volume est l’Égypte, objet de sept des treize articles, les autres étant consacrés à la Babylonie et à Persépolis, les deux derniers à l’Asie Mineure. Les données iconographiques en Égypte et en Asie Mineure et plus encore les données textuelles, égyptiennes, babyloniennes, persépolitaines rendent compte de la cohabitation dans un même empire de populations très diverses par la culture, la langue la religion, les traditions, etc. Cette cohabitation provoque des tensions, parfois des oppositions, mais aussi des échanges fructueux, dont les effets dépasseront souvent la période achéménide. Les situations sont variées, y compris à l’intérieur d’une même région, et elles ne peuvent certainement pas se résumer à une distinction simpliste dominants-dominés. La complexité des relations entre les populations – pas seulement deux, l’une perse l’autre autochtone, en particulier dans les grands centres et en Babylonie – ne fait qu’augmenter avec le traitement d’importants corpus de textes récemment découverts, ou plutôt récemment publiés (textes démotiques et babyloniens en particulier) qui donnent à voir des relations administratives, commerciales ou sociales d’une étonnante diversité.

2Ces contributions, dont quelques-unes sont analysées plus en détail ici (voir c.r. n° 52, 63, 75, 84, 95 et 112), n’abordent le plus souvent qu’un petit aspect de ces relations qui ne concernent pas seulement l’élite, mais des populations ordinaires chez elles ou déplacées dans une autre région de l’empire (voir les tablettes concernant les Scythes à Persépolis, et autres ethnonymes dans Henkelman, Stolper, c.r. n° 75, ou encore des travailleurs égyptiens ou leurs amulettes à Persépolis (M. Wasmuth « Egyptians in Persia »)). La fusion dont rêvera Alexandre était un phénomène en marche avant lui, que celle-ci ait été voulue ou non par les rois achéménides.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Briant, Pierre et Chauveau, Michel, « Pierre Briant, Michel Chauveau (éds.). Organisation des pouvoirs et contacts culturels dans les pays de l’empire achéménide », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 42, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 19 août 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40209

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page