Navigation – Plan du site
34
Bessac, Jean-Claude et Boucharlat, Rémy

Jean-Claude Bessac, Rémy Boucharlat. Le monument de Takht-e Rustam près de Persépolis, dit ‘tombeau inachevé de Cambyse’ : Note technique et reconsidérations

Compte-rendu réalisé par Sébastien Gondet
Référence(s) :

Jean-Claude Bessac, Rémy Boucharlat. « Le monument de Takht-e Rustam près de Persépolis, dit ‘tombeau inachevé de Cambyse’ : Note technique et reconsidérations ». www.achemenet.com/ressources/Arta, Arta 2010.003.

Texte intégral

1La construction en pierres appareillées à deux degrés qui, par la forme et les dimensions, ressemble à la partie inférieure de la tombe de Cyrus à Pasargades, était traditionnellement considérée comme un tombeau inachevé, probablement alors celui de Cambyses. A partir d’une étude technique des parements en pierre, les AA. montrent que ce qui reste représente les vestiges d’un monument véritablement achevé, comme l’atteste le polissage des pierres presque jusqu’à la base. La partie haute a donc disparu. Par ailleurs, le tombeau de Cambyses étant probablement à situer près de Nīrīz, le monument de Takht-e Rustam aurait pu être destiné à Hystaspe, père de Darius, selon une hypothèse de W. Henkelman (cf. Abs. Ir. 26, 2003, n° 107), Le mausolée faisait partie d’un complexe paysager incluant une salle hypostyle, qui aurait été à vocation résidentielle ou peut-être funéraire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Gondet. Bessac, Jean-Claude et Boucharlat, Rémy, « Jean-Claude Bessac, Rémy Boucharlat. Le monument de Takht-e Rustam près de Persépolis, dit ‘tombeau inachevé de Cambyse’ : Note technique et reconsidérations », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 34, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 23 août 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40187

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page