Navigation – Plan du site
31
Babaev, Ilyas, Mehnert, Gundula et Knauss, Florian

Ilyas Babaev, Gundula Mehnert, Florian Knauss. Die achaimenidische Residenz auf dem Gurban Tepe. Ausgrabungen bei Karačamirli. 3. Vorbericht

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

Ilyas Babaev, Gundula Mehnert, Florian Knauss. « Die achaimenidische Residenz auf dem Gurban Tepe. Ausgrabungen bei Karačamirli. 3. Vorbericht ». AMIT 41, 2009, p. 283-321.

Texte intégral

1Le bâtiment achéménide du Ideal Tepe, situé dans les environ de Karačamirli en Azerbaïdjan, était déjà exceptionnel bien avant la fin des fouilles. Il s’agit d’un propylée « copié » du Tripylon construit par Xerxès et Artaxerxès à Persepolis (Babaev et al., Ancient Civilizations from Scythia to Siberia 13, 2007, p. 31-45 et AMIT 38, 2006, p. 291-330). Quatre bases campaniformes sont encore in situ et l’emplacement de six autres a été reconnu

2À quelques centaines de mètres se trouve le site nommé Gurban Tepe, où avait été trouvée en 2001 une base campaniforme achéménide qui à elle seule révélait l’importance de cet endroit. C’est là que se concentrèrent les fouilles de 2008 qui firent apparaitre un bâtiment extrêmement étendu dont le propylée n’était que l’entrée impressionnante. Le palais avec son propylée sont construits en briques crues et remontent vraisemblablement au Ve siècle. Vu l’importance du bâtiment, il s’agit peut-être de la résidence d’un satrape perse. La découverte de deux autres bases campaniformes au nord de ce palais suggère l’existence d’un second grand bâtiment. Les fragments d’architecture et la céramique du Ideal Tepe et du Gurban Tepe sont également publiés ici. L’article se termine avec le résultat des recherches palynologiques qui indiquent que le climat à l’époque achéménide était sensiblement plus doux qu’aujourd’hui. En conséquence, les plantes cultivées et la végétation étaient plus variées et les forêts plus étendues.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Babaev, Ilyas, Mehnert, Gundula et Knauss, Florian, « Ilyas Babaev, Gundula Mehnert, Florian Knauss. Die achaimenidische Residenz auf dem Gurban Tepe. Ausgrabungen bei Karačamirli. 3. Vorbericht », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 32-33 | 2013, document 31, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 23 août 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/40180

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page