Navigation – Plan du site
75
Vargyas, P.

« The silver hoard from Nush-i Jan revisited ». Iranica Antiqua 43, 2008, p. 167-184.

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Texte intégral

1L’A. discute les implications du trésor d’argent de Nush-i Jan pour l’histoire et l’économie mèdes. Ce trésor trouvé en 1967 consiste en petits bijoux et en « Hacksilber », qui selon Bivar a été haché selon un étalon babylonien. Le débat est de savoir si ces pièces furent utilisées comme monnaie ou non. Si tel était le cas, le monnayage se serait développé en Médie au plus tard vers 600 av. J.-C. avant la Babylonie, avant la Grèce et peut-être même avant la Lydie. Le trésor pourrait éventuellement peser 1,6 kg, chiffre reconstitué par l’A. qui, comme beaucoup d’autres, n’a pas eu accès au matériel. Quel que soit le poids exact de ce trésor, les évaluations modernes sur sa valeur dans l’antiquité diffèrent selon l’étalon utilisé : celui de la Babylonie contemporaine (Bivar contra Vargyas) ou celui de Persépolis (Curtis), qui est de 100 ans plus jeune ? De plus, certaines pièces du trésor sont des bijoux, qui selon l’A., avaient certainement aussi une fonction « monétaire ». Car dans l’antiquité, qu’il s’agisse de métal précieux sous forme d’argent ou de bijoux, la valeur du métal était dans les deux cas un capital ou un investissement. L’A. en conclut que ce trésor n’a pas servi pas de monnaie, mais qu’il appartient tout de même à une toute première phase d’usage monétaire en Médie. Je doute de cette position, à considérer le rôle du métal argent, qui a servi d’étalon (et non de monnaie) dans toute l’économie mésopotamienne, et le fait qu’il n’y a aucune trace de monétarisme chez les Assyriens (cf. K. Radner, « Zu den frühesten lydischen Münzprägungen aus der Sicht Assyriens », in : H. Blum et al., éds, Brückenland Anatolien ?, Tübingen, 2002, p. 45-57). Par contre, il est possible que le trésor et les deux bulles soient l’indicateur de structures sociales et économiques relativement complexes en Médie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Vargyas, P., « « The silver hoard from Nush-i Jan revisited ». Iranica Antiqua 43, 2008, p. 167-184. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 75, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 24 octobre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/39464

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page