Navigation – Plan du site
66
Schachner, Andreas

« Babylonier und Achämeniden auf dem Dülük Baba Tepesi: Kulturelle Vielfalt in der späten Eisenzeit im Spiegel der vor-hellenistischen Funde », in : E. Winter, ed., ΠΑΤΡΙΣ ΠΑΝΤΡΟΦΟΣ ΚΟΜΜΑΓΗΝΗ. Neue Funde und Forschungen zwischen Taurus und Euphrat. 2008, p. 69-96. (Asia Minor Studien 60)

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Texte intégral

1Les fouilles sur le Dülük Baba Tepesi, au nord de Gaziantep (Turquie) ont, comme prévu, livré du matériel hellénistique et romain. Beaucoup plus inattendue est la trouvaille de 26 sceaux-cylindres, de 104 cachets et scaraboïdes et de 11 scarabées pour la plupart pré-achéménides et achéménides. Il s’agit ici d’objets fouillés, contrairement à presque toute la glyptique achéménide syrienne et libanaise qui provient du marché. Les sceaux néo-babyloniens (pl. 10,2-14 et pl. 11,1-3) représentent en général un orant devant un symbole divin et correspondent ainsi au schéma courant de cette époque. Les sceaux-cylindres sont rares dans l’ouest achéménide et il est intéressant de constater qu’il y en a 8 dans le lot de Dülük Baba Tepesi (pl. 11,6-10, pl. 12,1-2). L’iconographie de ces sceaux est celle du centre achéménide, à l’inverse de celle des cachets, bien plus nombreux, qui correspond à ce que l’on connaît au Levant : maître des animaux, animaux autour d’un arbre ou lion attaquant un char (Pl. 12, 3-16). Le 3ème groupe de cette époque consiste en scarabées (pl. 13,1-7), le dernier groupe enfin, en cachets locaux aux motifs médiocrement exécutés (pl. 13,8-14). L’ensemble de ces cachets ne remonte pas à une date plus récente que le Ve s. Outre la glyptique, quelques autres objets tels des fibules (pl. 14,1-2), une petite tête d’Osiris en bronze (pl. 14,3), un fragment de chapiteau en forme de tête de taureau (pl. 14,4-pl. 17), des perles et des amulettes (pl. 18) ont été trouvés. Aucune architecture n’appartient à cette époque, mais ce lot prouve qu’un sanctuaire existait avant le temple de l’époque romaine, dans lequel Jupiter Dolichène était vénéré.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Schachner, Andreas, « « Babylonier und Achämeniden auf dem Dülük Baba Tepesi: Kulturelle Vielfalt in der späten Eisenzeit im Spiegel der vor-hellenistischen Funde », in : E. Winter, ed., ΠΑΤΡΙΣ ΠΑΝΤΡΟΦΟΣ ΚΟΜΜΑΓΗΝΗ. Neue Funde und Forschungen zwischen Taurus und Euphrat. 2008, p. 69-96. (Asia Minor Studien 60) », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 66, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/39437

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page