Navigation – Plan du site

Historique

History

Abstracta Iranica, revue de recensions critiques d’études iraniennes à laquelle collaborent des spécialistes de toute origine, a été fondée en 1978 par Charles-Henri de Fouchécour : elle répondait à la demande de nombreux chercheurs qui par ailleurs, proposaient également leur participation. Conçue à l’origine comme un supplément bibliographique de la revue Studia Iranica (en collaboration avec l’Université Paris III et le CNRS), et imprimée en Belgique, la revue a pris son indépendance au vingtième numéro, pour être publiée en Iran  — mais toujours en collaboration avec le CNRS et son UMR 7528 – Monde iranien et indien (CNRS, Université Paris III, Inalco, EPHE).

Depuis septembre 2004, un comité de rédaction, composé des responsables des différentes rubriques, et un comité de direction où figurent, entre autres, et ès qualités, le président et les directeurs des trois instituts du pôle TIAC, président à la publication de chaque numéro.

Depuis 2001 Abstracta Iranica est également traduit et publié en persan.

Quelques mots sur l’Institut Français de Recherche en Iran, éditeur d’Abstracta Iranica : il s’agit d’un établissement culturel français rattaché au ministère des Affaires étrangères. Comme vingt-sept établissements du même type répartis à travers le monde, sa mission est la promotion de la recherche dans les domaines des sciences sociales et humaines et de l’archéologie.

Il est né en 1983 de la fusion de la Délégation archéologique Française en Iran (DAFI) créée en 1897, et de l’Institut Français d’Iranologie de Téhéran (IFIT) fondé en 1947 par Henry Corbin.

Les publications de l’IFRI couvrent tout le champ des études iraniennes, depuis l’archéologie jusqu’à la démographie, en passant par l’histoire, la géographie, la philosophie, la littérature moderne, la musicologie, l’économie, etc…