Navigation – Plan du site
232
Jalālī, Nādere (éd.)

Tārīḫ Āl-e Saljūq dar Ānāṭolī. Éd. par Nādere Jalālī, Tehrān, Āyene-ye Mīrāṯ, 1999, 160 p., lexique, index, bibliographie.

Compte-rendu réalisé par David Durand-Guédy

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Cette chronique en persan de l’histoire des Seljuqides fut écrite après 765/1363, vraisemblablement par un habitant de Qonya. Houtsma avait noté dès 1893 l’importance de ce texte, dont l’unique manuscrit est conservé à la Bibliothèque Nationale de Paris (coll. Schefer, Suppl. Pers. 1553). Plus tard, Feridun Nâfiz Uzluq l’avait édité en fac-similé en l’accompagnant d’une traduction en turc (Anadolu Selçuklularê devleti tarihi, III, Ankara 1952). L’édition critique de Jalālī met à la disposition des historiens une chronique courte (mss. de 47 folios), écrite en prose dans un style simple, parfois fautif, qui retrace l’histoire de la dynastie depuis les origines, en passant par les Seljuqides d’Iran et les sultans d’Anatolie, jusqu’au prince Key-Qobād IV (l’arrière petit-fils de Ġiyāṯ al-Dīn Key-Ḫosrow I). La dernière partie (pp. 109-135) est de loin la plus intéressante et fait du texte, avec le Musāmarat al-aḫbār d’Aqsarāyī, l’une des deux sources essentielles sur la période troublée de l’occupation mongole après la mort du Pervāne. Cahen s’y référa abondamment pour les années 1275-1292, même s’il nota la partialité de l’auteur (cf. Cahen, Claude, Turquie pré-ott., 1988).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

David Durand-Guédy. Jalālī, Nādere (éd.), « Tārīḫ Āl-e Saljūq dar Ānāṭolī. Éd. par Nādere Jalālī, Tehrān, Āyene-ye Mīrāṯ, 1999, 160 p., lexique, index, bibliographie. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 232, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://abstractairanica.revues.org/36557

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page